Jardins d'Alaije


Fiche réalisée à partir d’entretiens, des documents de présentation d’ALEIGE et de différentes plaquettes d’information.



Mots clés : Insertion sociale et professionnelle, développement durable.

Fin 1993, début 1994, Corinne Nantet (une perle jardinière), Pierre Serventi et quelques autres, décident d’agir sur l’exclusion dans la région la région de Brantôme en Périgord.
L’enjeu est clairement affiché : développer les actions de réinsertions sociales et professionnelles pour les allocataires du RMI et les chômeurs de longue durée.
Leur support est la création, l'aménagement et l’entretien d’un jardin collectif.

Après avoir mûrement réfléchi, confronté les expériences avec des projets de mêmes valeurs, les binettes et les démarches furent vite misent en action.
Contact :
Alaije Chemin Vert Galant 24310 BRANTOME
tel/fax 05 53 35 38 64

Ténacité, compétences et enthousiasmes firent pousser le jardin collectif.

Ce jardin est particulier. Il est botanique et, une fois dedans, on arrive plus à le quitter.
Pas égoïste, il décide en 1998 de l’ouvrir au public (ouvert de 9h à 16h). Chaque été 500 à 600 personnes le visitent. Les adhérents de l’association ont le privilège d’accéder aux semences et plants de leurs collections (pour les initiés et pour exemple, Thumbergia alata dites Suzanne aux Yeux Noirs, est une merveille grimpante).

Rapidement, le terrain de leurs actions déborde le jardin pour réaliser des travaux d’aménagement paysager pour les communes environnantes, en particulier Brantôme.

En 1998, après la visite d’une institutrice et ses élèves, décision est prise pour la création d’un jardin pédagogique sur un terrain de 55 m2 mis à disposition par la commune. A partir de carrés d’ 1,20m de côté, de tonneaux fleuris, d’arbustes à fruits, de la mise à disposition d’une animatrice auprès des équipes d’enseignants, une école de jardinier en herbe est née.

Bref, ils tentent de ne pas tomber dans le piège de l’occupationnel, ni la prestation à bon marché. Ils deviennent localement des véritables catalyseurs d’un nouveau développement que l’on peut qualifier de durable.

Aujourd’hui, leur rôle est reconnu. Ils engagent une réflexion avec les élus locaux sur la création d’une Régie Rurale du Cadre de Vie, et sur une recherche de création d’emplois durables.

Ils affirment leur volonté : " Nous ne voulons pas servir de régulateur social, ni empêcher d’exploser une colère tellement justifiée, mais on ne vit pas avec 3000 francs par mois, on survit sans avenir ! ".


Contacts : Alaije Chemin Vert Galant 24310 BRANTOME
tel/fax 05 53 35 38 64
Email alaije@perigord.tm.fr


retour